Pourquoi et comment électrifier son vélo ?

Vous l’aimez votre compagnon de route. Que vous l’ayez reçu pour vos 20 ans ou chiné dans un vide grenier, vous y tenez ! Et puis, il est un peu lent mais il roule plutôt bien. Mais voilà, vous ne pouvez pas vous empêcher de rêver d’un vélo électrique bien plus pratique : les distances se réduisent, les côtes deviennent faciles, la sortie prend des airs de balade plus que de défi sportif et surtout, on n’arrive pas en sueur à son rendez-vous. La bonne nouvelle ? La technologie d’aujourd’hui nous permet de garder notre vélo adoré tout en y ajoutant une assistance électrique !

 

Une solution moins coûteuse…

En comptant le montant qui a déjà été déboursé pour votre vélo classique et même si vous le revendez avant, l’acquisition d’un vélo à assistance électrique ou VAE reste coûteuse. Or, les kits d’électrification premiers prix avoisinent plutôt les 400 €, ce qui permet d’économiser plusieurs centaines d’euros. Si vous résidez à Paris et que votre revenu fiscal de référence par part est inférieur ou égal à 6 300 euros, vous avez même droit à une aide de la Ville de Paris dont le montant est fixé à 33 % du prix d’achat HT et plafonné à 400 €. Renseignez-vous auprès de votre commune de résidence pour savoir si des aides similaires existent.

 

et plus responsable !

« Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ». Vous connaissez certainement cette célèbre phrase du chimiste Antoine Laurent de Lavoisier qui aurait pu, sans aucun doute, être le slogan de l’économie circulaire. En effet, transformer sa bicyclette classique en vélo électrique permet non seulement de ne pas la jeter en lui offrant une seconde vie, mais également de réduire son empreinte carbone en évitant d’acheter un vélo électrique tout neuf. Le must ? Si vous décidez de changer de vélo dans quelques années, le kit d’électrification est transposable… Une réutilisation à l’infini qui en fait un accessoire durable.

 

Chouette ! Mais concrètement, comment je fais ?

90 % des modèles commercialisés aujourd’hui sont convertibles, attention toutefois aux vélos trop vintages dont les freins ne seraient pas assez résistants ! Il existe deux types de kits à moteur pour électrifier son vélo de ville , son triporteur, son fat bike, son VTT ou encore son vélo de course : les kits à « moteur pédalier » et ceux à « moteur roue », les premiers étant plus chers car ils apportent davantage d’équilibre et une sensation plus naturelle lors du pédalage. Côté puissance, on optera pour un moteur de 250 Watts maximum eu égard à la législation et aux normes européennes. Enfin, il est possible de l’installer soi-même grâce aux nombreux tutos qui inondent Internet mais si vous n’avez pas l’âme d’un.e bricoleur.euse, sachez qu’une série d’adresses en Ile-de-France se sont spécialisées dans l’électrification de vélo !

Allez, plus d’excuses pour ne pas se remettre en selle !

 

 

Bons plans, sorties, événements et balades à vélo… Une fois par mois, Vélib’ vous fait découvrir la Métropole du Grand Paris autrement !